Radiologie

Pourquoi mon médecin-dentiste doit-il faire des radiographies? 
Nombreuses sont les atteintes aux dents et aux tissus de la cavité buccale qui commencent dans un recoin caché. En particulier les espaces interdentaires et les zones des dents et des os recouverts par la gencive ne peut être examinés correctement à l’œil nu. Les radiographies permettent au médecin-dentiste de découvrir les atteintes à temps. C’est la raison pour laquelle les radiographies sont un moyen indispensable de diagnostic et de planification de tout traitement. Une radiographie est ainsi un document essentiel en médecine dentaire.

Qu’est-ce que la radiologie? 
En radiologie, des ondes électromagnétiques à haute énergie (photons) sont envoyées au travers des tissus ou organes examinés, puis elles parviennent à un film sensible ou à un capteur (sensor). Comme les différents tissus du corps (peau, muqueuses, os, dents) n’ont pas tous la même densité, la quantité de photons qui atteignent le film ou le capteur varie et les différentes structures des tissus se présentent dès lors en différents niveaux de gris.

La prise de vue radiologique est-elle dangereuse? 
Les ondes électromagnétiques à haute énergie telles que celles qui sont utilisées en radiologie peuvent, en principe, causer des interactions avec les tissus et risquent de les endommager. Les procédés radiologiques utilisés en médecine dentaire, en particulier les prises de vue dans la cavité buccale, comptent parmi celles qui exposent les patients que très faiblement. De plus et au cours de ces dernières années, l’exposition au rayonnement n’a cessé de diminuer grâce à l’utilisation de films ultrasensibles et en raison de l’emploi de plus en plus fréquent des procédés de numérisation. Le recours à la radiologie est soumis à un principe strict: aussi peu que possible et autant que nécessaire! Votre médecin-dentiste membre de la SSO a suivi des heures de formation pour apprendre à faire ces évaluations. Il se comporte en conséquence en toute conscience de ses responsabilités. Les prises de vues radiologiques sont ainsi un moyen de diagnostic qui expose le patient à très peu de rayonnement. Elles doivent toujours être justifiées au regard de l’importance que revêtent la précocité et la précision du diagnostic. Pour utiliser ses équipements de radiologie, tout médecin-dentiste doit être titulaire d’une autorisation délivrée par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Condition préalable: il doit avoir réussi l’examen d’État en protection contre les rayonnements. La loi sur la radioprotection impose un strict contrôle de la qualité: l’exploitant doit tester chaque semaine son installation de radiologie (test de constance). Le fonctionnement impeccable des équipements est ainsi garanti en tout temps.

Quelles sont les techniques de prise de vues utilisées en médecine dentaire? 
De la simple radiographie unitaire à des coupes tomographiques en trois dimensions des dents et des maxillaires, il y a toute une gamme de différentes techniques de prise de vues.

Bissflügel_web Einzelzahnröntgen_web_neu
Fernröntgenbild_web Kieferdefekt_web_ausg

Combien coûte une radiographie? 
Une radiographie en médecine dentaire est un procédé d’imagerie dont le coût est modeste, mais qui est une aide précieuse pour le diagnostic. Une radiographie simple et son évaluation coûte, selon le point tarifaire, entre 20.– et 30.– francs (tarif SSO). Un orthopantomogramme (OPT) coûte de 150.– à 180.– francs, alors qu’une radiographie volumique numérisée peut être facturée jusqu’à 400.– francs (état en 2011). Les coûts des radiographies sont entièrement ou partiellement pris en charge en cas de traitement après un accident ou dans le cadre de la loi sur l’assurance maladie (LAMal). Il en va de même lors de la prise en charge des coûts par une autorité, par l’assurance invalidité (AI) ou lorsque le patient a conclu une assurance complémentaire privée.

À qui appartient la radiographie? 
Après paiement de la facture, la radiographie devient la propriété du patient ou de la patiente. Elle lui sera remise sur sa demande. Pour les prises de vues numériques, il peut s’agir soit d’une impression sur papier, soit d’une image numérique enregistrée sur un support de stockage. Dans le cas des films radiologiques, c’est le film original qui est remis au patient. Mais le médecin-dentiste peut en garder une copie pour sa documentation. Dans ce cas, c’est au patient qu’incombe l’obligation de conservation des documents.

Brochure SSO pour les patients 1212 la radiologie au cabinet dentaire (fichier PDF, 319 Ko)


Copyright © SSO : www.sso.ch